Acheter une moto d’occasion : voici les étapes à suivre

La moto est un moyen de transport plus pratique que la voiture. Si vous n’en achetez pas une neuve, vous pouvez acheter une moto d’occasion. Cependant, ce type d’achat a toujours été un acte délicat. Par conséquent, nous continuons à nous demander si nous avons pris toutes les mesures inhérentes à l’achat de cette machine. Si vous envisagez d’acheter une moto d’occasion, voici les étapes obligatoires à suivre.

Déterminez le type de moto dont vous avez besoin

La première chose à faire lorsque vous décidez d’acheter une moto d’occasion est de définir vos besoins. Pour cela, vous devez répondre à une question précise : pour quoi vais-je utiliser cette moto? De plus, vous devez prévoir un budget d’achat. Ces deux paramètres vous aident à identifier les critères de la moto d’occasion dont vous avez besoin.

Où acheter votre moto d’occasion?

Pour acheter une moto d’occasion, vous avez le choix entre un concessionnaire ou un particulier. Chacune de ces deux options présente des avantages et des inconvénients.

Acheter chez un concessionnaire moto

Cette option est plus recommandée car elle vous permet de bénéficier d’une garantie pouvant aller jusqu’à 3 mois. Cependant, il est indispensable de demander au revendeur la liste des pannes couvertes par la garantie. Assurez-vous qu’ils sont tous mentionnés sur la facture. L’inconvénient est que l’achat d’une moto d’occasion chez le concessionnaire est plus cher.

Acheter à un particulier

Généralement, le particulier vend sa moto à un prix beaucoup plus abordable qu’un concessionnaire. Mais, vous ne bénéficiez d’aucune garantie. Si vous décidez d’acheter à un particulier, il est important que vous emmeniez la moto chez un concessionnaire réputé pour une inspection générale. Il est également plus facile d’économiser de l’argent sur cet achat.

Les documents indispensables pour l’achat d’une moto d’occasion

Lors de l’achat de la moto d’occasion, vous devez vous assurer de prendre trois documents auprès du vendeur.

Le certificat de circulation de la moto (ancienne carte grise) : lorsque vous l’achetez, vous devez le barrer de deux lignes diagonales et inscrire la mention « vendu en… ». Après l’achat, vous disposez d’un mois pour établir un nouveau certificat d’immatriculation. L’attestation de situation administrative : c’est un document qui certifie que la moto n’est pas volée et qu’elle n’est pas donnée en gage à une entité. Le certificat de cession : contient toutes les caractéristiques de la moto, le relevé du compteur kilométrique et la date de vente.

Il est également important et avantageux pour l’acheteur de choisir la bonne assurance pour sa moto d’occasion. Cela vous permet de bénéficier de la meilleure couverture en cas de sinistre.

Que dois-je vérifier sur la moto?

Dans cette dernière étape, vous devez vous assurer que le vélo est en bon état. Pour cela, équipez-vous de quelques outils pour vérifier certains points.

L’état de la chaîne d’entraînement et du pignon : le mouvement de haut en bas de l’entraînement doit être d’environ 8,5 cm. Les dents du pignon ne doivent présenter aucun signe de dégradation ou d’usure. L’état de la bande de roulement du pneu. L’état de l’embrayage, des freins, du silencieux, de la fourche, des jantes, des rayons, du réservoir.

Un essai routier est également indispensable. Pour ce faire, vous devez porter l’équipement de la moto et conduire la moto sur une route familière. Lors du test, écoutez les bruits inhabituels, les grincements, les cliquetis ou les vibrations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.