Gonfler ses pneus semble être une des choses les plus simples à faire sur une bicyclette, cependant pour les néophytes il y a certaines choses à savoir et comprendre pour gonfler au mieux ses pneus. Car un pneu mal gonflé augmente les chances de crevaison.

Anatomie :

La première chose à savoir est qu’un pneu de vélo protège la chambre à air des crevaisons, c’est donc la chambre à air que l’on gonfle et non le pneu. Il existe plusieurs tailles de chambres à air, de valves ainsi que des chambres à air de résistances différentes. Le choix reste tout de même assez simple puisque vous avez généralement des chambres à air pour vélo de course (avec valve Presta) ou pour vélo tout terrain (avec valve Schrader).

Vérifier la pression :

Pour savoir à quelle pression vous devez gonfler votre pneu il vous suffit de lire les indications sur le côté de votre pneu (généralement un seul côté est renseigné). Vous pourrez lire la taille de votre pneu (700x23c signifie 700 mm de diamètre et 23 mm de largeur) ainsi que la pression conseillée, en bar, pour gonfler votre chambre à air.

Ajuster la pression :

Si vous avez une pompe avec un indicateur de pression vous n’avez plus qu’à gonfler selon les indications, sinon vous devrez vérifier la pression en appuyant sur votre pneu. Appuyer le plus fort que vous pouvez, si le pneu ne s’enfonce pas c’est que vous avez trop gonflé, si le pneu s’enfonce juste un peu vous avez gonflé comme il faut. Pour vérifier asseyez-vous sur votre selle pour voir si votre pneu se déforme sous votre poids. Moins le pneu se déforme plus votre pneu est gonflé.

Ensuite vous devez savoir que les chambres à air de vélo de course se gonflent plus que les chambres à air de vélo tout terrain pour des raisons de rendement (plus le rendement est important moins vous vous fatiguez). Plus vous avez un pneu et une chambre à air large moins vous aurez besoin de gonfler. De plus une bicyclette très gonflée est moins confortable car elle restitue plus les imperfections de la route. Si vous êtes sensibles à votre confort préférez un gonflage proche de la pression minimum indiquée.

La dernière chose à savoir est que la chambre à air étant gonflée d’air (comme son nom l’indique) la pression et la densité varient en fonction de la température de l’air. Donc si vous avez gonflé votre vélo à l’ombre et que vous compter rouler au soleil la différence de température fera que la pression augmentera légèrement.

A vos pompes, prêt, gonflez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici