Avant de vous évader avec votre nouveau deux-roues, vous devez penser à l’assurer. Choisir une assurance moto qui convient le plus à votre profil de motard, choisir une assurance moto qui réponde à vos besoins.

Globalement, votre souscription peut porter sur une des trois formules d’assurance moto :

  • L’assurance moto au tiers
  • L’assurance moto intermédiaire
  • L’assurance tous risques.

Bien entendu selon votre pratique de la moto, la cylindrée et d’autres paramètres il se peut que vous ayez besoin d’une assurance spécifique. Découvrez les informations et conseils nécessaires pour bien aborder le volet assurance pour circuler à deux roues.

A quoi sert une assurance moto ?

Pour commencer, si vous voulez rouler, assurer votre moto est obligatoire, mais l’assurance n’est pas uniquement un moyen d’être en règle vis à vis du code de la route.

L’assurance moto sert de protection. Elle protège le motard, mais aussi autrui car les risques à couvrir sont nombreux. Accidents, vols, vandalismes, catastrophes naturelles, sont autant d’événements pour lesquels une compagnie d’assurance peut vous couvrir.

Pour bien choisir son assurance moto vous devez donc étudier avec attention ces différents risques pour lesquels vous êtes couverts ou non par l’assureur. Attention, l’assurance moto idéale n’est pas forcément celle vous offrant la couverture maximale.

Vous devez évaluer pour chaque risque, si vous en avez vraiment besoin. Pour cela prenez en considération la probabilité que survienne tel ou tel événement. Pour la mesurer vous pouvez prendre en compte des facteurs concrets comme :

  • La fréquence d’utilisation de votre deux roues
  • Le type de moto (cylindrée, marque)
  • Les trajets que vous effectuez
  • La disponibilité ou non d’un garage
  • Le quartier où vous habitez, le quartier où vous travailler

Aussi, rappelez-vous que : Statiquement les motards sont trois fois plus concernés par les accidents de la route que les autres conducteurs.

La protection que l’assurance garantit est typiquement financière permettant de réparer les dégâts, d’indemniser les victimes ou de payer les frais de soins médicaux dispensés suite à un accident.

Gardez bien à l’esprit que conduire une moto sans assurance est illégal. Vous pouvez donc vous tourner vers une formule d’assurance minimale dite au tiers pour éviter la mise en fourrière de votre chère moto et d’encourir une amende de 3750 euros en plus de la suspension de votre permis qui peut aller jusqu’à 5 ans.

Les formules assurance moto

Malgré le fait que l’assurance moto soit obligatoire, aucune législation ne précise une formule spécifique à souscrire et le choix de l’assurance moto convenable repose totalement sur les besoins du motard et surtout, son budget. Voici les trois grandes formules d’assurance moto que les assureurs proposent :

  • Formule au tiers : la formule la plus basique qui comprend la garantie responsabilité civile obligatoire pour tout véhicule à moteur. Cela veut dire que cette formule prend en charge les dommages matériels et physiques causés à un tiers lors d’un accident. Etant la formule la moins chère signifie logiquement qu’elle est la moins protectrice. De ce fait, l’assuré doit souscrire des garanties optionnelles pour être mieux couvert en cas d’accident.
  • Formule intermédiaire : ou formule tiers plus, comprend les garanties supplémentaires en plus de la responsabilité civile telles que la garantie contre le vol, les incendies ou autre option d’assistance. Ces garanties optionnelles font relativement augmenter les tarifs.
  • Formule tous risques : offre la couverture la plus complète comprenant la garantie personnelle du conducteur ainsi que tous les potentiels risques que l’engin et son propriétaire peuvent subir en plus d’un grand nombre de garanties. C’est en effet le type d’assurance conseillée pour les motos de valeur.

Outre ces formules classiques de base, il est aussi impératif d’étudier les offres proposées par les assureurs si vous avez des besoins spécifiques.

Les besoins spécifiques peuvent être très différents, mais en guise d’exemple si vous avez obtenu votre permis moto récemment, pour des raisons évidente il est pour vous impératif d’étudier les offres d’assurance moto pour jeunes conducteurs. De même vous devrez souscrire à une assurance motocross si vous pratiquez le motocross.

Comment choisir son assurance moto ?

Au moment de souscrire à une assurance moto, il faut tout d’abord estimer la valeur de l’engin sur le marché : un bolide d’occasion ou dont vous ne vous servez pas fréquemment peut être assuré par une formule au tiers qui garantit une couverture minimale des dommages causés aux autres personnes et véhicules dans la cas d’un accident ; Par contre, si la moto en question est de grande valeur et bonne qualité, sportive ou neuve, une assurance tous risques est à privilégier : vous serez protégé contre les risques que vous encourrez ainsi que votre véhicule et les tiers.

Beaucoup de gens pensent que mentir sur les caractéristiques de leur moto leur permet de réaliser des économies sur les cotisations au moment de la signature du contrat, mais la réalité a prouvé que cela peut engendrer de nombreuses complications financières et pénales en cas de sinistre.

Ensuite, il convient d’établir une liste des besoins en matière d’assurance : une couverture minimale avec options ou tous risques, assurance contre vol et incendie, assurance équipements et conducteurs tiers…

Toutes les formules d’assurance n’incluent pas forcément la même couverture notamment en termes de garanties optionnelles. Ajouter une garantie intermédiaire contre le vol ou pour l’équipement sera un bon complément à votre assurance au tiers.

Côté budget, il est difficile de s’y retrouver dans la multitude des offres d’assurances moto : trouver le contrat le plus avantageux n’est certainement pas une mince affaire. Dorénavant, il est devenu possible d’établir un devis en ligne et comparer les différentes offres en termes du montant des cotisations, des franchises et des garanties.

En effet, il faut prendre son temps avant la signature d’un contrat pour vérifier le montant des franchises, ou le montant qui reste à la charge de l’assuré en cas de sinistre, et pour négocier des cotisations et des conditions plus favorables. Faites attention tout de même aux offres trop belles pour être vraies qui cachent souvent de mauvaises surprises.

Encore une fois, n’hésitez pas à vous servir des comparateurs d’assurance qui incluent une liste de courtiers et assureurs et vous feront gagner du temps et de l’effort à chercher la meilleure solution.

Jeune conducteur : Évitez la surprime !

Pour l’assureur, un jeune conducteur est un profil à risque qui sera plus enclin à être impliqué dans des accidents en raison de sa faible expérience et demandera donc plus d’indemnisations qu’un conducteur chevronné.

Etre un jeune conducteur ne veut pas forcément dire que vous êtes d’un jeune âge mais plutôt que vous avez obtenu votre permis récemment, depuis moins de 3 ans.

La plupart des compagnies d’assurance exigent que le jeune conducteur paye une surprime allant de 100% la première année et à 50% l’année suivante. Cependant, le jeune conducteur peut diminuer le montant de sa surprime en suivant ces conseils :

  • Passez votre permis moto en conduite accompagnée.
  • Un grand nombre d’heures de conduite reste meilleur qu’un permis moto avec un forfait d’heures.
  • Etre assuré en tant que conducteur secondaire par une autre compagne d’assurance est un gage de confiance pour votre nouvel assureur.
  • Suivre une formation dédiée (formation 125).

Quelques garanties assurance moto

Souscrire à un grand nombre de garanties, permet une meilleure indemnisation. Pourtant, c’est à l’assuré de faire le choix des garanties dont il aura besoin :

  • Garantie «prêt du guidon» : si vous envisagez de prêter votre moto de temps à autre, il serait judicieux de penser à couvrir les conducteurs tiers par votre contrat. Dans le cas contraire, vous pouvez activer la clause « conduite exclusive » pour bénéficier d’une diminution des cotisations.
  • Garantie équipements : souvent coûteux, les équipements du motard doivent être couverts pour profiter d’un remboursement dans le cas d’un vol, un choc ou une incendie. Par équipements, on désigne le casque en premier lieu, les bottes, blouson et gants en plus d’accessoires tels que le pare-brise, top-case et bagagerie.
  • Garantie assistance : couvre les frais de réparation, de dépannage et de remorquage. Elle prévoit la prise en charge du conducteur et des passagers.
  • Garantie collision : permet de couvrir les dommages et dégâts matériels survenant lors d’une collision avec une personne, un animal ou un autre véhicule.

Conclusion :

S’offrir une moto neuve ou d’occasion implique de se doter d’une assurance idéale et complète qui couvre le maximum des risques auxquels le motard est exposé en se faufilant entre les voitures.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici