Devenir taxi moto est un métier passionnant qui permet à la fois de gagner sa vie et affirmer sa passion pour les deux roues. Le métier est en pleine expansion dans les grandes villes de France. Du fait que la moto propose l’avantage d’éviter les embouteillages et économiser. De plus, un conducteur de taxi moto peut facilement trouver un emploi auprès de diverses agences spécialisées dans le transport en commun.

Les règlementations en vigueur qui régissent le métier

Des réglementations strictes régissent le métier de taxi moto et en vigueur depuis le mois d’avril 2011. D’une manière générale, la réglementation impose aux conducteurs de bien choisir son emplacement. En fait, il est strictement interdit de stationner sa moto ou de circuler sur les voies publiques.

La mesure réglementaire vise également à lutter contre les embouteillages dans les grandes villes. Les conducteurs de taxi-moto ne peuvent pas également effectuer des démarchages sur la voie publique. Le conducteur ne pourra prendre en charge que les clients ayant effectué une réservation.

Pour garantir la sécurité et le confort du passager, l’âge du véhicule de transport ne doit pas excéder 5 ans. Cela permettra d’éviter les pannes ou les accidents à cause d’une pièce défectueuse. De plus, la moto devra passer différents contrôles techniques pour garantir sa fiabilité sur les routes.

Les conditions requises pour devenir chauffeur de taxi-moto

Devenir taxi moto n’est pas si facile vu le nombre de documents nécessaires pour se conformer aux règles de la profession. Vous devriez disposer des qualités et des documents suivants pour devenir apte à la profession de chauffeur de taxi moto :
• carte professionnelle pour taxi moto.
• Être conducteur depuis plus de cinq ans
• Titulaire d’un permis A
• Casier judiciaire vierge
• Certificat médical
• En règle par rapport à des infractions routières

La carte professionnelle est une attestation d’aptitude physique et de réussite à l’examen. Vous pouvez demander une carte professionnelle auprès de la préfecture de police de Paris. Cependant, il reste impératif de passer son examen avant de disposer de la carte professionnelle.

Le permis A utilisé doit être en cours de validité et sans un historique d’infraction qui a causé l’enlèvement de 6 points. Le conducteur ne doit pas faire l’objet d’une condamnation pénale. Pour vérifier l’antécédent judiciaire du conducteur, il se doit de fournir son casier judiciaire avant d’intégrer un centre de formation ou une entreprise.

Le chauffeur doit également effectuer une visite médicale chaque année pour prouver son aptitude à conduire une moto. Les examens médicaux consistent à vérifier la vue du conducteur et sa capacité à entendre les sons. Une personne non apte ne peut pourra pas devenir conducteur de taxi-moto.

La formation : une étape importante pour devenir conducteur agréé

La formation est une étape obligatoire avant de passer l’examen pour l’obtention d’une licence de moto-taxi. Vous devriez savoir que, le passage à l’examen n’est pas obligatoire en fonction de l’expérience du conducteur.

Ainsi, l’examen n’est pas obligatoire pour les conducteurs qui conduisent des véhicules de transport en commun depuis 1 an. De plus, le conducteur doit posséder son permis depuis plus de 10 ans. Les personnes qui ne remplissent pas ses conditions devront passer obligatoirement l’examen.

Les postulants pour le métier de taxi moto doivent s’inscrire auprès des centres de formation pour suivre des cours théoriques et pratiques. La formation est suivie en tronc commun avec différents corps métiers liés aux transports de personnes.

Pour s’inscrire auprès des organismes de formation, il faudrait remplir les conditions suivantes :

• Disposer d’un permis A depuis au moins 3 ans
• Fournir un casier judiciaire
• Passer sa visite médicale
• En règle vis-à-vis des infractions routières

Pour devenir taxi moto, vous pouvez également postuler à des offres d’emploi auprès d’une entreprise. Cette dernière pourra financer votre formation en contrepartie d’une lettre d’engagement. Après la réception de votre licence professionnelle, vous devriez obligatoirement travailler pour l’entreprise.

Que savoir sur l’examen ?

L’examen est une étape obligatoire pour l’obtention de la carte professionnelle. Pour information, le ministère chargé des transports a mis en place une nouvelle carte sécurisée en remplacement de la carte professionnelle papier en vigueur depuis le 30 juin 2019.

L’examen comporte trois étapes pour un candidat à l’obtention d’une licence :

• Examen théorique
• Épreuves spécifiques pour taxi-moto
• Examen pratique

L’examen théorique est passé en tronc commun avec les postulants pour une carte professionnelle VTC et taxi. L’examen se porte sur les connaissances en matière de sécurité routière. Le métier de conducteur taxi — moto nécessite de maitriser l’anglais et le français. Ainsi, l’épreuve théorique traitera également vos capacités d’expression et de compréhension.

Les épreuves spécifiques pour taxi-moto mettront en évidence les connaissances théoriques du postulant en matière de gestion client et commercial.

L’épreuve pratique sera accessible une fois que le candidat a réussi les deux examens théoriques. L’examen pratique consiste à prendre en main des clients. Il s’agit d’une évaluation réelle sur terrain observée par des examinateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici