Les 4 meilleures motos de grosse cylindrée en 2022

Au premier trimestre, de nombreuses marques ont déjà présenté leurs bébés. Voici une liste stimulante des meilleures grosses voitures de 2021.

La suzuki GSX-R 1000 R 100 ANNIVERSAIRE France 2021

C’est une édition limitée à 70 exemplaires qui attire de nombreux passionnés de motos de grosse cylindrée en Europe et dans le monde. Sa première spécificité est qu’il ne sera disponible qu’en bleu électrique.

Très puissante, la machine offre une vitesse maximale de 300 km/h pour ses 203 kg et un moteur de 202 chevaux. Dotée d’un système d’admission variable, la grosse cylindrée est également très virulente en mode haut.

S’agissant d’un R, il intègre des suspensions dans la partie supérieure constituées de fourches inversées à cartouches externes. Vous pouvez également bénéficier de son assistance technique avec l’antipatinage réglable sur 10 niveaux.

Il propose également une centrale inertielle, un ABS qui s’active en virage, un shifter Up&Down ou encore un antistoppie, un assistant stop start et 3 modes de conduite. Et pour un démarrage facile, il offre un système de démarrage facile et une assistance à bas régime.

La Ducati 110 PANIGALE V4 2021

On retrouve ensuite la Panigale V4 qui fascine par son design, sa puissance, mais surtout par son efficacité inégalée. En fait, le modèle est bien au-dessus de la norme Euro5. Une machine bien équipée qui séduit sans hésiter.

Sur le plan technique, ce vélo a une sonde lambda par cylindre, des tuyaux d’échappement de forme modérée et des catalyseurs silencieux avec un système recalibré qui contrôle les cornes d’admission.

De ce fait, c’est une grosse cylindrée avec un bloc moteur validé E5 performant. Partie électronique, c’est révolutionnaire. Il intègre également l’antipatinage DTC EVO 2, un levier de vitesses haut et bas sur EVO 2, un système ride-by-wire, un souci ABS, mais aussi un slider DSC.

Sans oublier l’anti-wheeling DWC, l’assistant de démarrage DPL ou encore la possibilité de gérer le frein moteur EBC et ses trois modes de conduite. Pour informer le conducteur en temps réel, la diva dispose d’un écran TFT de 5 pouces.

Sinon, d’un point de vue performances, sachez que ce V4 maîtrisé peut être poussé à une vitesse de 300 km/h pour une consommation moyenne de 7,60 l. Très imposant à 198 kg en bordure de trottoir, il est toujours solide, beau et vraiment à la hauteur de la compétition la plus difficile.

La bmw s1000rr 2021, une vraie bête

La quatrième génération de la S 1000 RR élève 207 chevaux sous ses 197 kilos. Si ce n’est pas un missile, c’est un appareil qui pourrait être utilisé comme intercepteur tactique. Hyper sportive, ce nouveau-né de la marque apporte du renouveau.

En effet, en plus des performances stratosphériques classiques d’une BMW, ce modèle intègre un design à la pointe des tendances actuelles. En ce sens, une révision drastique du châssis, de l’électronique, mais aussi de la mécanique et de la balistique est perceptible.

Le grand cylindre apparaît avec un phare rond d’un côté et polygonal de l’autre. Et pour finir les courbes, il y a les flancs différenciés. Cela s’écarte de l’aspect familier des anciens modèles de la marque munichoise.

En plus de ce design relativement moins personnel, vous pourrez profiter de l’incroyable puissance de cette moto. En fait, cette machine peut vous propulser à 185 mph avec un sprint 0-60 de 3,10 secondes.

Sans parler de ses progrès en agilité, mais aussi de son énorme gain de poids. Par ailleurs, le modèle reste l’un des rares du genre à proposer un écran tachymétrique TFT de 6,5 pouces qui intègre l’affichage de 4 thèmes spécifiques.

La Kawasaki Ninja 1000 ZX-10 R 2021

Ce modèle combine des pièces, des métaux, de l’électronique et de la puissance. Pour entrer dans l’ère du temps, il intègre un élément de design à la mode, les ailettes bien visibles sur le sommet de la fourche. En plus d’être un détail d’apparence, c’est aussi un avantage pour l’accélération et la vitesse.

En fait, ils réduisent la traînée de 7% et ajoutent plus d’agressivité et d’efficacité à la machine. Un design singulier donc, qui contient pourtant une technique et des performances équivoques.

Avec ses 206 kg, ce ninja peut atteindre une vitesse maximale de 300 km/h. Sous son moteur on retrouve 4 cylindres en ligne 4 temps, refroidissement liquide, injection 47 mm avec double ACT, 4 soupapes par cylindre de 998 cc et 203 chevaux à 13 200 tr/min.

Bien qu’elle reprenne les techniques de base des modèles précédents, la moto de la marque japonaise propose cependant une nouveauté : son tableau de bord. En fait, le vélo propose un panneau THT greffé de couleur de 4,3 pouces.

Dans l’interface, le pilote peut choisir entre deux options thématiques que sont la route ou le circuit. Selon la sélection, le vélo adopte un look urbain ou plus technique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.