Vous êtes rentré de vacances et comme tous les Français vous préparez votre rentrée. C’est toujours un moment propice au changement, alors pourquoi ne pas faire votre rentrée à bicyclette… Ça y est, vous êtes décidé, cette année je prends mon vélo tous les jours. Mais à quoi faut-il penser avant de se lancer ?

Se déplacer tous les jours à bicyclette est une très bonne idée et je ne reviendrai pas sur les nombreux gains. Cependant si l’on n’est pas bien préparé cela peut rapidement devenir compliqué ou décourageant.

La première chose à savoir est quel itinéraire allez-vous prendre dans vos déplacements quotidiens, que ce soit pour aller au travail, à l’école ou à vos cours d’escrime. Vous pouvez utiliser des outils comme Mappy, Michelin, Google Maps ou Vgps (pour Paris) afin de vous donner une idée du trajet et de sa distance. En ville un cycliste roule en moyenne à 14 km/h en comptant les nombreux arrêts, vous pouvez facilement parcourir 5 km en moins d’une demi-heure. Au-delà de trente minutes de trajet les premiers jours risquent d’être fatigants.

La distance est une bonne mesure mais il faut aussi prendre en compte les dénivelés positifs (les montés) ainsi que la difficulté du parcours. Si vous devez traverser un grand nombre de carrefours ou des voies très fréquentées, votre trajet risque d’être plus stressant. Il est préférable à ce moment de trouver un itinéraire bis, certes plus long mais plus tranquille. Souvent les grandes voies sont longées par des routes parallèles (ou pistes cyclables) plus petites mais plus agréables. Vous pouvez ainsi contourner les difficultés, votre parcours sera plus long mais plus facile.

Ensuite il faut être prévoyant quand on prend son vélo, prenez toujours des outils avec vous pour les réparations les plus simples (selle qui bouge, frein desserré, roue voilée, pneu crevé). Un multitool comme le bambou multitool permet de parer à un grand nombre de problèmes en un minimum de place . Prévoyez toujours une solution de rechange au cas où la réparation serait trop longue, prenez avec vous quelques tickets pour les transports en commun. Si votre problème est trop important pour le réparer sur place ou que vous n’avez pas le temps de le faire, attachez votre vélo dans un lieu sécurisé et finissez votre parcours à pied ou en transport. Vous pourrez le récupérer plus tard pour le réparer.

Être prévoyant c’est aussi imaginer le pire, vous ne savez jamais ce qu’il peut se passer. Alors regarder la météo avant de partir et prenez de quoi vous protéger de la pluie, du froid ou de quoi vous hydrater et vous changer. Même si vous n’avez pas prévu de rentrer de nuit penser à vos lumières car un apéro est vite arrivé. Au fur et à mesure que vous utiliserez votre bicyclette vous ajouterez des outils, vêtements et accessoires à vos affaires. Vous saurez quoi acheter quand vous en aurez besoin.

Pour finir sur le plus important il faut garder la motivation. Il est souvent difficile de se lever pour aller travailler et de se dire que l’on va rouler sous la pluie. Si vous êtes bien équipé vous ne la sentirez pas passer. Le début de l’hiver est une période décisive, le moment où vous allez réellement tester votre motivation. Trouvez ce qui vous motive pour continuer et sachez que vous allez perdre environ 10 kg lors de votre première année de vélo quotidien sans aucun autre effort, c’est une bonne motivation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici